Tout savoir sur les injections esthétiques

de | 29 juillet 2016

Les injections esthétiques faciales

Dès le plus jeune âge, des soins préventifs sont donnés à la peau pour lui permettre de durer le plus longtemps possible. Cela passe par une alimentation équilibrée qui évitera l’obésité ou le surpoids. Même si on perd du poids plus tard, le derme et l’épiderme gardent des traces d’effets secondaires, ne serait-ce que le relâchement, qui crée des rides supplémentaires à celles qui nous sont déjà imposées par la nature. Tout au long de la vie nous devons nous protéger des ultraviolets, avoir une hydratation correcte et éviter les substances nocives comme l’alcool et le tabac. Le nettoyage doit se faire en douceur, un plus peut être apporté par une utilisation régulière, de produits cosmétiques qui conviennent à notre type de peau. On peut également stimuler la régénération du collagène et de l’élastine, responsables de cette apparence lisse et élastique, avec l’aide d’un médecin anti-âge. Celui-ci saura vous conseiller sur les méthodes et les interventions nécessaires pour repousser les effets du temps et garder les traits de vos 25 ans le plus longtemps possible. Il est clair que plus on intervient tôt, moins l’opération est importante. Avant que l’on en arrive au lifting, que l’on considère comme le dernier recours, la solution extrême, la médecine esthétique peut offrir tout un panel d’intervention indolore et à effet immédiat. Voici, en détails les injections pour le visage qui peuvent prolonger la jeunesse de notre visage, sans passer par la chirurgie esthétique.

Gommer les traces du vieillissementLe traitement des premières rides

 

Le processus de la vieillesse commence subtilement à s’installer, surtout si on a eu une vie de fête avec de nombreuses nuits blanches, ou simplement à cause du stress d’une vie estudiantine ou professionnelle très prenante. Le laser peut être d’une utilité très importante pour aider à la production d’une dose supplémentaire en collagène. Le renouvellement cellulaire de la peau peut être aussi stimulé par des peelings aux acides de fruits. Mais les rides du lion ou inter sourcilières et les pattes d’oie, du coin extérieur des yeux en direction des oreilles, sont profondément installées, quand on a trente ans. Sans intervenir sur la personnalité de votre visage, on peut effacer périodiquement ces rides tout simplement avec de la mésothérapie. L’avantage de cette technique très avancée permet de traiter une partie très ciblée du visage, avec une intervention très superficielle et totalement indolore. Il est sans contre-indication puisque les substances injectées sont déjà produites ou présentes dans le derme et l’épiderme. Cependant, il faut savoir que ces éléments ont tendance à s’amenuiser au fur et à mesure que l’âge avance. Des vitamines A, C, E, d’autres oligo-éléments ainsi que de l’acide Hyaluronique, sont injectés avec des seringues ultra-fines, pour redonner un éclat de jeunesse au visage. Le traitement permet à la peau de retenir un peu plus l’eau, ce qui comble les plis minimes qui commencent à apparaître. Certaines zones creuses peuvent aussi recevoir un lissage très esthétique qui embellit le visage et atténue les zones d’ombre. Les effets peuvent durer plus de six mois et on peut refaire les injections indéfiniment avec succès. Les injections esthétiques sont effectuées de manière homogène grâce à un matériel qui permet de calculer avec précision la quantité de liquide à déposer. La médecine esthétique bénéficie aujourd’hui des dernières technologies de pointe.

Le botox contre les rides d’expression

Si la majorité des premières rides peuvent être estompées par l’acide hyaluronique, quand on passe la quarantaine, elles deviennent de plus en plus prononcées et profondes. L’hydratation régulière ne suffit plus, car la cause est dans les muscles qui se crispent. Il faut donc agir sur la tension musculaire si on veut gommer les plis qui se forment à l’insu de notre volonté. Découverts par hasard,  la toxine botulique est produite par une bactérie spécifique. Exploité la première fois en 1980 pour soigner des troubles oculaires comme le strabisme et les clignements incontrôlés, le botox est devenu un atout majeur de la médecine esthétique. Les injections permettaient aux nerfs de ne plus transmettre le signal nerveux responsable de la contraction. Le même système est utilisé de la même manière dans le milieu esthétique. Le Botox, un dérivé de la toxine, est injecté par fine quantité à l’intérieur du muscle du visage contracté afin de le détendre, ce qui a pour effet un effacement des rides et un lissage très remarquable de la zone ciblé. On intervient plus souvent sur la zone du haut du visage qui comprend les rides frontales et entre les arcades sourcilières, cette région est souvent sollicitée par nos émotions qui s’y expriment pour donner à notre visage le ton de notre humeur du moment. Le produit est parfaitement assimilé par l’homme et éliminé naturellement par l’organisme. Cela élimine la crainte des effets irréversibles. Parfois appelée Vistabel, la molécule permet aux muscles de rester figés pendant une durée déterminée, entre 4 et 6 mois, ce qui élimine ce qu’on appelle les rides d’expression.

Combinaison de plusieurs solutions

Les deux molécules citées ci-dessus sont souvent utilisées en même temps pour donner un visage qui reste jeune plus longtemps. L’ovale du visage, la fatigue autour des yeux et les expressions faciales répétées ont un impact sur sa forme et ses plis. Ils peuvent être maintenus dans leur état juvénile toujours plus longtemps. Les avancées des techniques et la connaissance du processus de vieillissement aident à prodiguer des soins esthétiques très performants, cela donne des résultats tout aussi satisfaisants. On les appelle des produits de comblements. Ces substances sont le plus souvent résorbables par l’organisme, c’est-à-dire que l’effet s’estompe après quelques mois ou quelques années. De nos jours on peut observer l’apparition de produits non résorbables, qui peuvent durer plus longtemps dans le corps pour des effets à long terme. Certains sont d’origine synthétique, par exemple quand on associe l’acide hyaluronique avec des polymères qui ne sont pas évacués par le processus naturel d’élimination qui est dans notre corps. Parfois on utilise un élément naturel, encore mieux, notre propre graisse prélevée à un autre endroit du corps, que l’on dépose pour combler un creux ou des plis qui sont si profondément marqués que l’on doit agir en profondeur.
Les injections réalisées sur le visage dans un but esthétique peuvent être utilisées en harmonie avec la chirurgie. Aucune douleur à signaler et une reprise des activités sociales est toujours très rapide. Pour préserver le capital de votre jeunesse l’avis et l’entretien avec un spécialiste est une habitude à avoir dès le cap de la trentaine. N’oublions jamais qu’une intervention sur le visage doit invariablement être suivie, et effectuée par une personne qualifiée et formée dans la profession. Elle est la seule à déterminer la fréquence, la quantité de produits à injecter et la nature des substances qui agiront sur les rides.

Un article proposé par : www.sgl-esthetique.ch/toxine_botulique-geneve.php

Votezici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *