Le Salève, citadelle rocheuse entre France et Suisse Aubonne

de | 13 octobre 2017

La montagne préférée des genevois est sans aucun doute le Grand Salève. Ceux qui ont eu le bonheur de gravir ce massif savent à quel point les points de vue sont splendides. Les randonneurs accèdent à ce site soit par le téléphérique, soit à pied par le poste de douane, via le Pas de l’Echelle. Passer une ligne de chemin de fer et par-dessus l’autoroute. Près d’une cabane isolée dans la forêt, le chemin débute. Celui-ci est escarpé et pierreux, il monte en lacets sur la pente nord-ouest du Salève. Au cours de cette randonnée, ne pas hésiter à s’arrêter et contempler les points de vue sur la ville de Genève. Un escalier de  120 marches signale au visiteur l’arrivée au sommet. Auparavant, il faudra franchir un tunnel de 200 mètres de long. Le sentier se déroule parallèlement au tracé de la ligne de Monnetier, village prisé par sa beauté et ses escaliers impressionnants.

Le Mont SalèveTrouver un logement dans la périphérie de Genève

Le Salève domine les Alpes et le Jura. Il trône fièrement sur le territoire français, mais les Helvétiques le considèrent un peu des leurs. A pied, en voiture, ou par le téléphérique, français et suisses se retrouvent au Salève pour s’évader ou se détendre. Tout est prévu pour les visiteurs, de la restauration, des ères de détente et des endroits pour faire du feu.

Histoire du Mont Salève

En 1887, un train à vapeur reliait la ville de Genève au Salève. Le chemin de fer électrique à crémaillère a été construit en 1892 pour amener les personnes  à Etrembières,Monnetier et le lieu-dit Les Très Arbres. Ce nouveau moyen de locomotion franchissait une différence  d’altitude de 900 mètres. Le chemin de fer à crémaillère, après quarante ans de bons et loyaux services pris sa retraite, car il ne répondait plus aux exigences du trafic. Dès 1932, un téléphérique plus moderne pris le relais pour transporter les Genevois rapidement vers le Salève. En 1975, la machine fut délaissée pour un téléphérique futuriste. De nos jours, le téléphérique du Salève fonctionne à plein régime.

Le Salève n’est pas réservé qu’aux randonneurs. Les alpinistes ont de quoi vivre leur passion. Un parc de varappe a été aménagé ainsi qu’une école de parapente.

http://www.br-consulting.ch/

Le Salève, citadelle rocheuse entre France et Suisse Aubonne
4.4 (88%) 5 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *