FAQ chirurgie esthétique

de | 11 février 2019

La visite anesthésiologique

Le chirurgien doit choisir avec l’anesthésiste le type d’anesthésie qui convient le mieux au cas de son patient. Selon le patient et l’indication, différents types d’anesthésie peuvent être envisagés :

  • Anesthésie locale : est conçue pour des interventions courtes et localisées (chirurgie dermatologique, paupières, etc…). le patient peut rentrer chez lui peu après l’intervention.
  • Anesthésie locale approfondie ou neuroleptoanalgésie : se situe entre l’anesthésie locale et l’anesthésie générale. Le patient reçoit un tranquillisant afin de soulager l’anxiété qui précède l’acte chirurgical. L’anesthésiste applique une perfusion, généralement sur le bras. Un état de sommeil contrôlé est progressivement induit. Une anesthésie locale est alors utilisée. Le patient reprend conscience une fois l’opération terminée et se repose pendant quelques heures.
  • Anesthésie générale : Le patient est totalement endormi. Cette anesthésie est réservée à certaines opérations (réduction mammaire, abdominoplastie, etc…) ou à certaines patientes qui le demandent expressément. A l’exception de l’anesthésie locale, l’anesthésiste doit être consulté au moins 48 heures avant l’intervention afin d’obtenir un tableau clinique préopératoire complet.

Dans le cas d’une anesthésie générale ou d’une anesthésie locale approfondie, il est nécessaire d’être à jeun, c’est-à-dire de ne pas manger, ni boire, ni fumer pendant au moins 6 heures avant l’opération. Aucun médicament contenant de l’aspirine ne doit être pris dans les 10 jours précédant l’intervention ; l’anesthésiste peut prescrire des bas anti thrombose élastiques (prévention des phlébites) qui doivent être portés avant l’intervention et jusqu’au congé du patient. Une réduction considérable de la consommation de tabac au moins un mois avant l’intervention et pendant une vingtaine de jours après est indispensable : le résultat cicatriciel sera plus satisfaisant. Lors de l’examen anesthésiologique, l’anesthésiste explique en détail tous les éléments concernant cette procédure médicale.

Examen médical

L’examen médical est une étape importante qui vous permet de tirer les conclusions qui conviennent le mieux au cas. Le chirurgien prend note des antécédents médicaux et chirurgicaux du patient ainsi que de la présence possible d’allergies. Le patient fournit une explication détaillée des raisons pour lesquelles il demande une consultation. Il exprime ce qui le dérange, la nature récente ou ancienne de son problème, ce qu’il attend d’une intervention donnée, ce dont il est informé, les doutes et perplexités qu’il a. L’examen du chirurgien plasticien prend en compte tous les éléments : degré de motivation, raisons évoquées, angoisses, âge, état des tissus, importance des lésions, traitements antérieurs… Il confirme ou non l’utilité de l’intervention, en précisant toutes les modalités : examens préopératoires, type d’anesthésie, technique choisie, déroulement et durée de l’intervention, durée de l’hospitalisation, durée et type des traitements dispensés en post-opératoire. Les cicatrices et leur évolution sont décrites, les recommandations postopératoires sont mentionnées, le résultat sur lequel s’appuyer, mais aussi les risques inhérents à chaque acte chirurgical et en particulier ceux de l’opération en question. Une deuxième consultation est recommandée afin de clarifier certains points ou d’apporter des clarifications. Dans tous les cas, une phase de réflexion est nécessaire.

L’examen médical sert à informer le patient, à répondre à ses questions. La réunion d’information doit permettre au patient de poser toutes ses questions. Le patient est en mesure d’avoir une idée claire de la marche à suivre postopératoire habituelle et des risques possibles associés à l’action envisagée.

Information et consentement éclairé

L’information est un devoir. Il doit être adapté à l’application, complet, exprimé en termes clairs et compréhensibles. Ces informations doivent permettre au patient de comprendre les différentes solutions thérapeutiques, les bénéfices qu’il peut en retirer en termes de résultats esthétiques ou fonctionnels et les risques éventuels découlant de ces procédures opératoires. En choisissant un Chirurgien Plasticien compétent et formé à ce type d’intervention, le patient limite au maximum les risques, mais ne les élimine pas complètement, car le risque « zéro » n’existe pas ! Heureusement, les complications semblent statistiquement rares et l’immense majorité des interventions sont réalisées sans aucun problème.

Une copie de la documentation d’information concernant l’opération à réaliser, ainsi que le consentement éclairé, est remise au patient lors de la consultation.

Site internet à découvrir :
  1. https://www.entourage.ch/fr/technologies/chirurgie-esthetique/augmentation-mammaire-geneve/
  2. http://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-des-seins/augmentation-mammaire/
  3. https://www.hug-ge.ch/chirurgie-plastique-reconstructive-esthetique/augmentation-mammaire-par-prothese-mammaire
  4. https://www.cliniquedulac.ch/vos-besoins/remodelage/les-protheses-mammaires/
Votezici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *