Améliorer sa concentration

de | 14 janvier 2019

Passons maintenant à la description physique du processus de notre pensée en termes de champs générés dans l’UC, en nous rappelant que nous sommes nous-mêmes l’UC et que, par conséquent, notre activité mentale génère, bien sûr, des ondes dans la même UC.
Puisque la CU est présente partout (elle donne naissance à tout) et représente le point d’union de toutes choses, on peut supposer que ces « champs de pensée » se propagent au niveau de la CU (ou très près d’elle) même en dehors de notre organisme et qu’ils peuvent influencer directement les autres personnes ou autres objets. Cela semble bien sûr totalement impossible dans l’ancienne conception cartésienne (caractérisée par la rationalité) qui malheureusement domine encore notre culture et notre mentalité ; cependant, c’est tout à fait possible dans la nouvelle conception, et pourrait donc aussi expliquer l’existence des phénomènes paranormaux.
Il ne faut plus s’interroger ici sur l’existence de certains phénomènes extérieurs à ceux auxquels nous sommes habitués ou, en tout cas, nous ne sommes plus autorisés à nous opposer : « Ce n’est pas possible ! C’est anti-scientifique ! C’est interdit par les lois de la physique !…. ».
Au cours de nos recherches, nous assistons souvent à la matérialisation d’objets qui semblent provenir du  » rien  » ou à la guérison des patients. Dans la conception que j’essaie de présenter, il est possible de trouver une explication physique – et non miraculeuse – à de tels phénomènes. En ce qui me concerne, les miracles sont simplement des phénomènes naturels auxquels une explication physique pourrait déjà être donnée aujourd’hui.
Commençons par ma capacité à attirer l’énergie, comme c’est le cas lorsque je suis en état de transe. A ce moment-là, ma capacité énergétique est si puissante que les champs virtuels (virtuels tels qu’ils existent au pouvoir, mais ne sont pas encore en place) que je génère dans l’UC, et je fais réel, « matérialiser » à l’extérieur de mon corps dans les objets désirés (désirés, bien sûr, par l’UC et matérialisés par mon champ énergétique). Que s’est-il passé ? L’identité entre CU et la conscience pure s’est produite.
La lévitation, par exemple, la capacité de s’élever du sol sans aucune force évidente, démontre la dynamique du niveau le plus fondamental de la nature : la CU, précisément. Ce n’est qu’au niveau de l’UC qu’il peut y avoir cette commande naturelle sur la structure de la géométrie spatio-temporelle qui peut permettre l’apparition du phénomène de la lévitation.
Les théories classiques de la gravitation, telles que la gravité newtonienne et la relativité générale d’Einstein, ne peuvent pas expliquer la lévitation, ou « vol yogique » comme elle est définie en Inde. Au lieu de cela, la gravité quantique peut le faire.

En savoir plus :

Votezici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *